Anonyme

ADJUVA ME DOMINE

[Graduel Sederunt principes]

[Tours, Bibliothèque municipale, ms 168, n° t.36]

[Paris, Bibliothèque nationale de France, Rés. Vma ms 571, n° d.105]

Attribution

Ce motet est anonyme. Les attributions précédentes sont sans fondement (voir Dossier attributions).

Sources

A.

Anonyme, [sans titre], dans Recueil de motets et chansons de Tours (n° t.36), partition, ms, 365 x 230 mm, f. 56v, F-TO : ms 168

(1er système du f. 52v.)

 

B.

Anonyme, [sans titre], dans Recueil Deslauriers (n° d.105), partition, ms, 352 x 220 mm, f. 93, F-Pn : Rés Vma ms 571

(dernier système du f. 93.)

Comparaison des sources

Les deux versions sont très proches l’une de l’autre. Hormis les différences dans les barres de mesures et les barres de mots, on observera une variante contrapuntique intéressante à la mesure 2 (haute-contre) et une modification importante de la prosodie aux mesures 7-10. Pour une analyse de ces variantes, voir le dossier Concordances et celui de de Peter Bennett.

Datation – Provenance

Aucun élément factuel ne permet de dater ce motet pour lequel aucune concordance n’a été établie, ni même de proposer une provenance géographique.

Utilisation liturgique

Saint Étienne protomartyr. Graduel ?

Effectifs – Disposition – Interprétation

sol2,sol2,ut2,ut3,ut4,fa3

Le motet est composé pour un chœur à six parties. Les deux parties de dessus, chantées par les enfants de chœur, sont soutenues par quatre pupitres de voix d’hommes : haute-contre, taille, basse-taille et basse.

Le premier verset du graduel (ou la partie centrale de l’introït) étant seul mis en polyphonie, il est possible que les autres sections ont été chantés en plain-chant (voir l'annexe ci-dessous).

Notes sur le texte

Ce texte sert de premier verset à l’introit Sederunt principes et au graduel (même incipit) chanté durant la messe pour la fête de saint Étienne. Ce verset est tiré du psaume 108, Deus laudem meam (1er stique du 25e verset).

 

Texte

[Sederunt principes, et adversum me loquebantur, et inique persecuti sunt me.]

℣.  Adjuva me Domine Deus meus.

      [Salvum me fac propter misericordiam tuam. Alleluia.

℣.  Video cælos apertos, et Jesum stantem a dextris virtutis Dei. Alleluia.]

Traduction

Les Grands étans assis ensemble, ont parlé contre moi. Ils m’ont persécuté injustement.

Aidez moi, Seigneur mon Dieu ;

Sauvez-moi par vôtre bonté. Louez Dieu

Je voi les Cieux ouverts, et Jesus debout à la droite de Dieu Tout-puissant. Louez Dieu.

 

(traduction : Missel romain… traduit en françois, 1re partie, Paris, Frédéric Léonard, Jacques Talon, 1676, p. 89)

Annexe

Graduale romanum juxta missale ex decreto Sacro-Sancti Concilii Tridentini, Paris, Jean de La Caille, 1666, p. 25-26.

 

 

Résumé

Compositeur

Titre

Adjuva me Domine

Effectif simplifié

Six parties avec deux voix d'enfants

Effectif détaillé

sol2,sol2,ut2,ut3,ut4,fa3

Source

Tours BM : ms 168, n° t.36
Paris BnF (Mus.) : Rés. Vma ms 571, n° d.105

Genre musical

motet

Genres littéraire et liturgique

introït

Identifiant

Utilisation liturgique

Saint Étienne protomartyr