Anonyme

CREDIDI PROPTER

[Paris, Bibliothèque nationale de France, Rés. Vma ms 571, n° d.271]

Attribution

Ce faux-bourdon est anonyme. Les attributions précédentes sont sans fondement (voir Dossier attributions).

Source

Anonyme, à 4, dans Recueil Deslauriers (n° d.271), partition, ms, 352 x 220 mm, f. 217, F-Pn/ Rés Vma ms 571

(4e système du f. 217)

Datation – Provenance

Aucun élément factuel ne permet de dater ce faux-bourdon.

Utilisation liturgique

Tous les temps. Vêpres.

Effectifs – Disposition – Interprétation

sol2,sol2,ut1,fa3

Cette disposition chorale à 4 parties peut s’exécuter avec trois voix d’enfants soutenues par un pupitre de voix d’hommes.

 

Si on le souhaite, on pourra chanter en alternance et en plain chant les versets pairs du psaume (voir dans le Recueil Deslauriers au no 280-d et dans l’annexe ci-dessous).

Notes sur le texte

Psaume 115, V. 1 / 8.

Texte

Credidi, propter quod locutus sum : ego autem humiliatus sum nimis.

Traduction

J’ay crû fermement les choses que j’ay dites, c’est pourquoy je les ay proferées : mais je me suis fort humilié moy-mesme.

(traduction : Michel de Marolles, Le Breviaire romain […] en latin et en françois, partie d’hyver, Paris, Sébastien Huré et Frédéric Léonard, 1659, p. 343-344.)

Annexe

Antiphonier bénédictin, pour les religieuses du royal & célèbre monastère de Mont-Martre, Paris, Louis Sevestre, 1646, p. 519.