Anonyme

CHRISTE REDEMPTOR… CONSERVA

[Paris, Bibliothèque nationale de France, Rés. Vma ms 571, n° d.242]

Attribution

Ce motet en faux-bourdon est anonyme. Les attributions précédentes sont sans fondement (voir Dossier attributions).

Source

Anonyme, à 4, dans Recueil Deslauriers (n° d.242), partition, ms, 352 x 220 mm, f. 199, F-Pn/ Rés Vma ms 571

(3e et 4e systèmes du f. 199)

Datation – Provenance

Aucun élément factuel ne permet de dater ce motet.

Utilisation liturgique

Tous les saints. Vêpres. Matines.

Effectifs – Disposition – Interprétation

sol2,sol2,ut2,fa3

Cette disposition chorale peut s’exécuter de plusieurs manières : soit avec deux voix d’enfants soutenues par deux pupitres de voix d’hommes (haute-contre, basse), soit avec trois voix d’enfants accompagnées par un pupitre de voix d’hommes.

 

On pourra chanter l’ensemble de l’hymne en alternant les strophes paires en plain chant (voir dans le Recueil Deslauriers au no 281-j) et la polyphonie pour les impaires. On pourra également utiliser l’annexe ci-dessous en la transposant au ton inférieur.

Notes sur le texte

Premier verset de l’hymne homonyme.

Texte

Christe redemptor omnium,

Conserva tuos famulos,

Beatæ semper virginis

Placatus sanctis precibus. Amen.

Traduction

Dieu qui t’es fait ce que nous sommes,

Montre nous en ce jour un visage serain,

Et toy rends Dieu propice aux hommes

O Vierge, qui conceus l’homme-Dieu dans son sein. Ainsi soit-il.

(traduction : Jean Du Mont [Isaac Lemaistre de Sacy], L’Office de l’Église en latin et en françois, dédié au Roy, 9e édition, Paris, Jean Camusat et P. Le Petit, 1653, p. 571)

Édition moderne

Antoine Boesset, Sacred Music, Part 1 : Motets and Hymns, ed. Peter Bennett, Middleton (WI), A-R Editions, 2010, p. 178-180.

Annexe

Antiphonier bénédictin, pour les religieuses du royal & célèbre monastère de Mont-Martre, Paris, Louis Sevestre, 1646, p. 505-506.