Anonyme

O QUAM SUAVIS ES DOMINE

[Paris, Bibliothèque nationale de France, Rés. Vma ms 571, n° d.231]

Attribution

Ce motet est anonyme. Les attributions précédentes sont sans fondement (voir Dossier attributions).

Source

Anonyme, à 4, dans Recueil Deslauriers (n° d.231), partition, ms, 352 x 220 mm, f. 193v-194, F-Pn/ Rés Vma ms 571

(4e système du f. 193; 1er, 2e et début de 3e systèmes du f. 194)

Datation – Provenance

Aucun élément factuel ne permet de dater ce motet. L’utilisation de ce texte chez les Bénédictines de Montmartre permet peut-être de cerner une destination.

Utilisation liturgique

Saint-Sacrement. Salut.

Effectifs – Disposition – Interprétation

sol2,sol2,ut2,fa3 / bc

Cette disposition chorale peut s’exécuter de plusieurs manières : soit avec deux voix d’enfants soutenues par deux pupitres de voix d’hommes (haute-contre, basse), soit avec trois voix d’enfants accompagnées par un pupitre de voix d’hommes. L’ensemble est soutenu par une basse continue.

Notes sur le texte

La première partie de ce texte sert d’antienne à Magnificat aux vêpres le jour du Saint-Sacrement (L’office du S. sacrement pour le jour de la feste, et toute l’octave, Paris, Pierre Le Petit, 1681, p. 17). Le texte, avec une variante d'incipit, figure dans son entier dans le Processional monastique, de l’abbaye royale de Mont-Martre, ordre de S. Benoist, Paris, Louis Billaine, 1676, p. xlix-li, rubrique « Saluts du tres-saint Sacrement ».

Texte

O quam suavis es (a) Domine spiritus tuus, qui ut dulcedinem tuam in filios demonstrares,

nos cibo tuo repleti (b) suavissimo : ô bone Jesu salvam fac sponsam tuam, conserva populum tuum, et da nobis pacem, et vitam æternam. Amen.

(a) Processional Montmartre : « est ».

(b) source : « replesti ».

Traduction

O que vostre bonté est grande, Seigneur, puis que pour témoigner la tendresse de l’amour que vous portez à vos enfans.

vous nous rassasiez de votre chair délectable : ô bon Jésus, sauvez votre épouse, préservez votre peuple et donnez-nous la paix et la vie éternelle. Ainsi soit-il.

(traduction de la première séquence : L’Office de l’Église en Latin et en François,… dédié au Roy, nouvelle édition, Paris, Pierre Le Petit, 1697, p. 211 ; séquence suivante : Jean Duron.)

Édition moderne

Antoine Boesset, Sacred Music, Part 1 : Motets and Hymns, ed. Peter Bennett, Middleton (WI), A-R Editions, 2010, p. 93-95.

Résumé

Compositeur

Titre

O quam suavis es Domine

Effectif simplifié

Quatre parties avec trois voix d'enfants et basse continue

Effectif détaillé

sol2,sol2,ut2,fa3 / bc

Source

Paris BnF (Mus.) : Rés. Vma ms 571, n° d.231.

Genre musical

motet

Genres littéraire et liturgique

salut

Identifiant

Utilisation liturgique

Saint-Sacrement