Anonyme

BEATI MORTUI

[Tours, Bibliothèque municipale, ms 168, n° t.29]

Attribution

Ce motet est anonyme. Les attributions précédentes sont sans fondement (voir Dossier attributions).

Source

Anonyme, [sans titre], dans Recueil de motets et chansons de Tours (n° t.29), partition, ms, 365 x 230 mm, f. 47v-48, F-TO : ms 168

(2e système du f. 47v ; f. 48 en entier.)

Datation – Provenance

Aucun élément factuel ne permet de dater ce motet pour lequel aucune concordance n’a été établie, ni même de proposer une provenance géographique.

Utilisation liturgique

Office des défunts.

Effectifs – Disposition – Interprétation

sol2,ut2,ut3,ut4,fa4

 

Le motet est composé pour un chœur à cinq parties. La partie de dessus, chantée par les enfants de chœur, est soutenue par quatre pupitres de voix d’hommes : haute-contre, taille, basse-taille et basse.

Notes sur le texte

Ce centon anonyme réunit un fragment de l’Apocalypse (xiv.13) pour la première partie, et un passage du Livre de Job (xvi.2). Dans ce dernier, le premier mot « Audivi » a été modifié en « Audisti ».

Texte

Beati mortui qui in Domino moriuntur.

Audistis frequenter talia : consolatores onerosi omnes vos estis.

Traduction

Bienheureux sont les morts qui meurent en nostre Seigneur.

Vous avez entendu souvent de pareils discours ; vous estes tous des consolateurs importuns.

 

(traduction d’après : 1° Pierre Viret, L’Office des mortz, s.l., s.n., 1552, p. 105 ; 2° Isaac Le Maître de Sacy, Job traduit en françoiss, Paris, Guillaume Desprez, 1688, p. 237.)

 

Résumé

Compositeur

Titre

Beati mortui

Effectif simplifié

Cinq parties avec une voix d'enfants

Effectif détaillé

sol2,ut2,ut3,ut4,fa4

Source

Tours BM : ms 168, n° t.29

Genre musical

motet

Genres littéraire et liturgique

centon

Identifiant

Utilisation liturgique

Office des défunts